background img

TMS & industrie : améliorer la performance et la santé au travail

TMS & industrie
banner

Dans le secteur de l’industrie, les TMS ne cessent d’augmenter. En effet, ils touchent une partie de travailleurs, autant les jeunes que les plus âgées, et sont souvent causés par des actions répétitives ou encore les efforts physiques excessifs. Ainsi, dans le cadre d’entreprises industrielles où la croissance de la demande est constante, il devient nécessaire d’investir dans des solutions adaptées afin d’améliorer l’ergonomie du travail et préserver la santé des employés.

Que sont les TMS ?

Les TMS ou « troubles musculo-squelettiques » touchent les structures autour des articulations et surviennent le plus souvent au niveau du dos ou des membres supérieurs. Ces affections touchent particulièrement les muscles, les tendons, les nerfs, etc. Ces troubles sont souvent causés, ou du moins favorisés le plus souvent par l’activité professionnelle. La douleur causée par le TMS s’associe généralement à une gêne dans les mouvements, pouvant entraîner un réel handicap permanent.

A lire également : Médecins généralistes : comment se concentrer sur le cœur de métier ?

Des secteurs sont particulièrement touchés comme le transport et la logistique, le commerce, le secteur agroalimentaire et le bâtiment. Ainsi, les TMS peuvent apparaître à cause de plusieurs facteurs. Dans l’industrie, diverses méthodes et solutions sont alors proposées aux entreprises afin de faciliter ou d’automatiser certaines tâches.

Les différents facteurs de risque

L’apparition des TMS est due à plusieurs facteurs et bien souvent ils représentent la combinaison de plusieurs risques professionnels. Ainsi, les facteurs de risques sont divisés en quatre parties.

A lire également : Les serruriers, mal-aimés des Français ?

  • Les facteurs environnementaux : Ils contiennent tout ce qui peut être nuisible dans l’environnement de travail comme des vibrations, un bruit ambiant ou une exposition constante au froid ou à la chaleur.
  • Les facteurs biomécaniques : Ils concernent ce qui touche à la santé physique à savoir la répétitivité, les gestes et postures avec des grandes amplitudes ou encore les efforts excessifs.
  • Les facteurs psychosociaux : Ils englobent les problèmes liés à l’atmosphère de travail comme la qualité des relations, l’intérêt du travail, l’ambiance de travail, l’insécurité de l’emploi, le stress ou encore le sentiment d’être inutile.
  • Les facteurs organisationnels : Comprenant l’organisation du travail, les outils, les ambiances physiques, la gestion des compétences, le management.

Adopter une nouvelle ergonomie pour limiter les risques d’apparitions

Pour prévenir et remédier aux risques des TMS, il est nécessaire de mener une enquête en interne. L’objectif est de desceller les potentiels risques liés à des taches difficiles, répétitives ou non valorisantes. Pour cela, il est impératif d’analyser le travail réel par le biais d’entretiens et d’observations. Il faudra ensuite évaluer grâce à des mesures et à partir du ressenti des salariés les contraintes biomécaniques, psychosociales et liées à l’organisation. Ainsi, vous pourrez identifier les leviers d’action permettant de réduire le risque de TMS.

Après avoir identifié les risques, il faudra repenser l’ergonomie afin de réduire les sollicitations professionnelles, en agissant sur la conception d’équipement de travail spécifique, la conception des produits de fabrication et sur l’organisation.

Ainsi, avec l’acquisition de matériels adaptés et l’aménagement de poste, la société réduira considérablement les risques d’apparitions de troubles musculo-squelettiques.

Des machines adaptées pour faciliter certaines tâches

Afin de faciliter les tâches éprouvantes et d’éviter l’apparition de TMS, des machines adaptées doivent donc être installées. Pour cela, les entreprises s’appuient souvent sur les nouvelles technologies, avec des machines pouvant grandement aider le travail des employés et ainsi améliorer l’ergonomie. Par exemple, pour limiter l’apparition de TMS via les facteurs environnementaux, il peut être judicieux d’opter pour des machines moins bruyantes et sans vibrations. Des solutions de manutention aérienne sont également de plus en plus communes chez les Industriels. En effet, les convoyeurs aériens facilitent et automatisent le transport de charge, ils sont idéals pour dynamiser et améliorer le rendement d’une de production. Pour finir, dans le cadre de transports de charges lourdes, des exosquelettes existent afin de réduire l’effort physique des employés.

Catégorie de l'article :
Entreprise
banner
Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

Merci!