background img

Comment emprunter sans assurance ?

Comment emprunter sans assurance
banner

Saviez-vous qu’il est possible d’effectuer un emprunt immobilier sans assurance ? En effet, il existe des dérogations auprès des institutions bancaires qui consistent à exiger une assurance avant l’octroi d’un prêt immobilier. Si les conditions proposées par votre banque ne vous arrangent pas au moment de votre demande de prêt, vous pouvez décider d’emprunter sans souscrire à une assurance de prêt. Cet article vous informe sur la démarche à adopter pour emprunter sans forcément souscrire à une assurance.

Ce qu’il faut savoir sur l’assurance pour prêt immobilier

L’assurance pour prêt immobilier n’est pas obligatoire. Cependant, les institutions bancaires en ont désormais fait une coutume afin d’avoir une garantie en cas d’insolvabilité de l’emprunteur ou en cas de défaillance de payement de l’échéance. En outre, il est possible d’une part que votre assureur refuse de couvrir votre emprunt notamment pour des raisons de santé. D’autre part, vous pouvez personnellement décider de ne souscrire à aucune assurance pour votre projet immobilier. Voici quelques possibilités pour le faire.

A lire aussi : Rénovation de maison : quel prix pour vos travaux en 2019 à Rennes ?

Le nantissement

Le nantissement se fait de deux différentes manières. Dans le premier cas, vous allez nantir en faveur de la banque prêteuse, une assurance-vie dont vous êtes déjà titulaire. Ceci, à condition que l’assurance corresponde au minimum, à 40 % du prêt sollicité. La seconde possibilité consiste à ouvrir un nouveau contrat auprès de la banque prêteuse lors du montage du crédit immobilier. Ensuite, la valeur du contrat et les sommes qui seront versées en mensualité par l’emprunteur seront calculées par l’établissement bancaire en accord avec le client.

assurance prêt immobilier

A lire aussi : Qu’est-ce qu’une maison bas-carbone ?

Pendant toute la durée du crédit, l’emprunteur ne pourra effectuer aucun retrait sur son assurance-vie sans l’accord de la banque. Aussi, la banque ne se contentera pas exclusivement du nantissement ; elle prendra également une hypothèque avec un taux allant jusqu’à 1 % par rapport à un taux classique, sur le bien financé.

L’hypothèque

Pour garantir le remboursement de votre prêt immobilier, vous avez également la possibilité de recourir à une garantie hypothécaire. Mais avant tout, il faut retenir que les chances que la banque accepte cette solution sont très faibles à cause de la complexité de la procédure. Ensuite, en règle générale, les banques n’accordent pas un prêt au-delà de la moitié de la valeur hypothécaire. Enfin, en cas d’hypothèque, les risques sont grands et très perceptibles. Vous perdrez votre bien hypothéqué en cas de défaut de paiement.

La caution privée ou bancaire d’un crédit immobilier

Cette solution consiste à proposer une caution personnelle et solidaire à une personne de votre réseau ou de votre entourage (un membre de famille, un ami, votre employeur, etc.). Pour la même cause, des organismes de cautionnement mutuel peuvent également vous venir en aide. En contrepartie, vous verserez une cotisation mensuelle appelée  ; la commission de caution.

Autant toutes ces solutions constituent des dérogations effectives à la garantie d’assurance prêt immobilier, autant elles présentent chacune, des inconvénients. Quoiqu’il en soit, l’idéal est de trouver la solution qui correspond le mieux à votre projet immobilier afin d’emprunter sans vous ruiner.

Catégorie de l'article :
Immo
banner
Show Buttons
Hide Buttons