background img

Le portage salarial, nouvel eldorado de l’emploi ?

banner

Le portage salarial répond aux attentes des travailleurs indépendants qui souhaitent bénéficier de la sécurité qui va de pair avec le statut de salarié (santé, chômage, retraite). Cette solution est d’ailleurs en plein essor et connaît une croissance annuelle de 40%. En quelques chiffres, le nombre de salariés portés en France atteint les 60 000. Ceux-ci génèrent un chiffre d’affaires estimé à 80 millions d’euros en une seule année. D’ailleurs, les principales motivations du salarié porté sont l’autonomie, la souplesse des horaires de travail ainsi que l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Le fonctionnement du portage salarial

Le concept de portage salarial repose sur la relation entre la société de portage salarial, le salarié porté et son client (entreprise donneuse d’ordre). Même si le consultant dispose du statut de salarié, il devra trouver des missions en proposant ses services à diverses entreprises. De son côté, la société de portage salarial délivre un contrat de travail ainsi que le salaire de l’employé porté.

A lire également : Quel est l’intérêt de faire un bilan de compétences ?

Rappelons que c’est le consultant lui-même qui négociera ses honoraires avec ses clients. Le salaire qui lui sera reversé par la société de courtage dépendra du pourcentage convenu au départ. Avant d’adhérer à ce système, il convient de se concentrer sur les avantages et inconvénients du portage salarial afin de choisir ce système en toute sérénité.

entrepreneur portage salarial

A découvrir également : 3 raisons de suivre une formation !

Le portage salarial : des avantages considérables

L’essor du portage salarial s’explique notamment par la facilité des démarches pour y adhérer. En effet, le consultant/salarié n’aura pas besoin de créer sa société, tout en bénéficiant d’une grande liberté. Pas de frais de gestion ni de loyer pour les locaux professionnels à prévoir.

Grâce au concept, le travailleur peut aspirer à une retraite, bénéficier d’une assurance chômage (sous réserve de l’atteinte d’un nombre d’heures de travail minimum). En tant que salarié, il n’aura pas à s’occuper de tâches secondaires comme la facturation, la déclaration et autres tâches liées aux ressources humaines.

le travailleur porté n’est pas soumis à un plafond en matière de chiffre d’affaires. En sus, il a le droit de déduire ses frais professionnels et peut récupérer la TVA sur achats et investissements. Autrement dit, le salarié porté peut gérer ses revenus comme le ferait un entrepreneur.

Le portage salarial offre également des avantages considérables aux entreprises clientes qui souhaitent bénéficier de l’expertise de consultants professionnels. Elles sont de plus en plus nombreuses à faire appel à des sociétés de portage compte tenu des nombreux avantages de ce système.

Focus sur les profils compatibles avec le système de portage salarial

Le portage salarial convient à tous les types d’activités et s’adresse particulièrement aux cadres en quête d’emploi. Grâce au concept, ils ont la possibilité de générer des revenus de manière indépendante en réalisant des missions de conseils ou en proposant des formations.

Il ne faut pas oublier qu’ils profitent d’un statut de salarié, ce qui leur permet de bénéficier des avantages sociaux. Même les cadres seniors qui sont à l’approche de la retraite ou retraités adhèrent au système de portage salarial afin de rester actifs.

Les inconvénients du portage salarial à considérer avant de se lancer

Malgré les nombreux avantages qu’il offre, le portage salarial comporte aussi quelques inconvénients que les candidats à ce mode de travail doivent considérer.

Le premier obstacle est lié aux frais inhérents au système. Effectivement, la société de portage prélève une commission sur chaque mission réalisée par son salarié et certains prestataires facturent aussi des frais supplémentaires pour l’utilisation de leurs services. Il faut bien étudier ces coûts avant d’opter pour le portage salarial.

Un autre point négatif concerne la stabilité financière. Les missions sont souvent ponctuelles et il faut constamment chercher à en décrocher d’autres pour maintenir un revenu régulier. Il faut donc être capable d’être autonome dans sa recherche d’affaires mais aussi faire preuve de patience lors des périodes creuses en restant néanmoins positif.

Il faut vérifier si ses clients acceptent cette forme contractuelle qui peut paraître atypique ou nouvelle pour eux. Dans certains secteurs notamment publics, les règles peuvent varier et ne pas permettre cette forme juridique.

Même si le portage salarial présente beaucoup d’avantages dans notre économie très mouvante et flexible actuelle, il faut cependant évaluer soigneusement s’il correspond vraiment à sa situation professionnelle personnelle ainsi que si cela reste compatible avec son profil clientèle afin que tout se déroule efficacement.

Les tendances et perspectives du marché du portage salarial en France

Le marché du portage salarial connaît un développement important en France ces dernières années, ce qui laisse entrevoir des perspectives encourageantes pour les professionnels souhaitant se lancer dans cette voie. D’après les prévisions de la Fédération Nationale du Portage Salarial (FNPS), le secteur devrait poursuivre sa croissance avec une augmentation de 10% par an jusqu’en 2025. Effectivement, il constitue une solution flexible et avantageuse autant pour les entreprises que pour les travailleurs indépendants ou consultants. Avec la transformation digitale et la numérisation des activités économiques, le recours aux services de portage salarial devient aussi plus fréquent. C’est ainsi que plusieurs cabinets d’études spécialisés s’accordent à dire que le nombre de professionnels exerçant sous ce régime pourrait atteindre environ 400 000 en France d’ici quelques années. Ce chiffre témoigne bien de l’intérêt grandissant que suscite ce modèle hybride entre emploi salarié et entrepreneuriat individuel. Certains experts estiment qu’il pourrait y avoir une diversification des activités proposées par ces prestataires vers des domaines cibles tels que celui du conseil en stratégie ou encore celui du marketing digital.

Toutefois, malgré cet essor remarquable du portage salarial, il faut rester vigilant quant aux évolutions légales et réglementaires qui peuvent survenir dans ce domaine complexe afin d’éviter tout risque juridique ou fiscal imprévu.

Catégorie de l'article :
Entreprise
banner