background img

CV juriste : le guide complet pour réussir sa rédaction

banner

Vous êtes depuis toujours passionné par le métier de juriste et vous souhaitez continuer votre carrière dans ce secteur. Sachez qu’être juriste est à la fois un privilège et un honneur, car non seulement c’est un travail bien rémunéré, mais c’est aussi un métier très sérieux. Pour pouvoir décrocher un job de juriste, vous devez obligatoirement vous présenter à une annonce. Vous devez vous munir de votre CV qui puisse décrire en détail tous les atouts dont vous disposez. Voici comment le rédiger pour augmenter votre chance de décrocher le job.

Le métier de juriste

Étant un professionnel du droit, le juriste est une personne vouée de conscience et de sérieux pour accomplir ses missions dans des environnements divers en fonction de sa spécialisation. À noter qu’il existe plusieurs types de juriste. Il y a des juristes d’entreprises, des juristes en droit des affaires, des juristes en droit du travail, des juristes en droit social, des juristes dans n’importe quel domaine de la vie. Mais en principe, leur objectif est le même qui est de défendre les intérêts de la personne qui fait appel à ses services.

A lire aussi : Rebecca Romney : biographie de l'auteure

Ce professionnel du droit qu’est le juriste peut être amené dans un environnement particulièrement complexe. Il peut avoir pour mission de rédiger des contrats, de gérer le contentieux, ou encore de faire respecter les réglementations internationales. Bref, tout cela pour dire que le métier de juriste n’est pas facile. Il occupe et assure une forte responsabilité. C’est pourquoi, pour bien vous démarquer des autres, il vous faudra suivre les conseils pour rédiger le CV juriste que vous trouverez sur Internet, notamment dans les sites qui proposent divers exemples de CV.

Le profil personnel du juriste

Votre CV est votre chance de vous faire remarquer par les recruteurs. En l’espace de quelques lignes, soit limités à une page, vous devez pouvoir y inclure toutes les bonnes informations vous concernant non seulement professionnellement, mais aussi personnellement. Mettez-les à la première rubrique pour qu’elles puissent se voir en premier lorsque le recruteur passera sur votre CV.

A lire en complément : SASU ou auto-entrepreneur : comment choisir ?

Quoi qu’il en soit, il est inutile de tout dire. D’ailleurs, c’est déconseillé dans la rédaction d’un CV, peu importe le métier. Il est surtout essentiel de sélectionner les plus importantes à mettre en avant. Toutefois, vous ne devez mentionner que les informations qui sont en adéquation avec l’emploi que vous convoitez. Mais il ne s’agit pas non plus de conclure votre CV. Il s’agit tout simplement d’une introduction accrocheuse pour susciter l’attention des recruteurs.

Une autre chose encore à ne pas oublier lors de la rédaction de CV est les atouts qui vous différencient des autres candidats. Si notamment vous maîtrisez plusieurs langues ou que vous avez des expériences dans un cabinet ou en entreprise, n’hésitez pas à les mentionner. Vous pouvez même inclure cela dans un titre à l’instar de « Juriste bilingue », ou « Juriste d’entreprise », etc.

Les expériences professionnelles

Après la rubrique du profil, passez maintenant à la rubrique des expériences professionnelles. Il s’agit également d’une rubrique très importante qui a pour fonction de démontrer votre aptitude à assurer des missions du poste de juriste. Pour cela, vous devez donc citer un à un les postes que vous avez occupés dans ce cadre sans oublier les dates de début et de fin de chacun de vos contrats. Et si possible, n’oubliez pas le nom de l’entreprise ou du cabinet dans lequel vous avez travaillé.

C’est à travers vos expériences professionnelles que votre futur recruteur pourra déterminer vos spécialisations. Comme pour le cas du profil, veuillez également mentionner les tâches les plus importantes. Si vos missions consistaient à un projet en particulier, mentionnez-le. Cela peut vous faire gagner plus de points par rapport aux autres candidats.

La formation

Puis, il y a aussi la rubrique de la formation de juriste. Étant donné que ce métier est très important et requiert un grand professionnalisme, les diplômes et les formations ne sont en aucun cas à négliger. Eh oui, ce n’est pas tout le monde qui peut devenir juriste. Il faut avoir suivi une étude approfondie et des formations spécifiques pour travailler en tant que juriste.

Pour cela, vous devez donc mentionner dans votre CV les études et les formations que vous avez suivies. Il se peut que votre recruteur attribue plus d’attention sur ces points que sur votre profil personnel. Mentionnez alors l’intitulé de votre dernier diplôme avec votre spécialisation et les dates correspondantes. Mettez également le nom de l’établissement et le lieu.

Les activités extra-professionnelles

Les activités extra-professionnelles comptent aussi dans le CV de juriste. Certes, cette rubrique est peu utilisée en général, mais pour le cas d’un CV juriste, c’est bien différent. Si vous savez comment l’utiliser, vous pourrez décrocher prochainement un entretien d’embauche. Et vos chances sont encore plus élevées si vos activités extra-professionnelles ont un lien avec l’emploi que vous avez postulé.

N’hésitez surtout pas à donner des détails comme l’intitulé, l’établissement ou l’organisation ou bien l’association où vous avez effectué ces activités. Cela peut s’agir d’une mission de conseiller juridique pour une association.

Qu’en est-il des langues étrangères ?

Quel que soit votre domaine de spécialisation en tant que juriste, rien ne vous oblige de maîtriser plusieurs langues. Mais si vous en êtes capable, cela joue sûrement à votre avantage. Eh oui, cela vous démarquera des autres candidats. Pourquoi alors ne pas inclure les langues étrangères que vous maîtrisez dans votre CV ?

Il se peut que vous ayez travaillé dans une entreprise d’envergure internationale que vous avez déjà citée dans votre CV. Ceci mentionne déjà que vous maîtrisez plus d’une langue. Aussi, cela indique que non seulement vous avez une ou plusieurs langues étrangères à votre actif, mais aussi vous faites preuve d’une grande expérience par son/leur utilisation dans le domaine professionnel. Mais malgré ces indications, vous devez encore mentionner voire préciser les langues que vous parlez couramment dans le domaine professionnel dans votre CV. Ce, pour retenir encore l’attention du recruteur.

Catégorie de l'article :
Entreprise
banner