background img

Les démarches pour pratiquer la conduite accompagnée

banner

La conduite anticipée est une forme d’enseignement qui aide les apprentis conducteurs à avoir une certaine expérience de la conduite avant de passer leur permis. Accessible dès l’âge de 15 ans, l’inscription aux différents modules d’apprentissage est soumise à des conditions préalables. Celles-ci sont déterminantes pour la suite du processus et permettent à l’apprenant de participer à la formation. Quelles sont ces conditions et les démarches nécessaires ? Comment se déroule la formation de conduite accompagnée ?

La conduite accompagnée : les conditions préalables

L’accompagnement anticipé de la conduite vise à initier les plus jeunes aux réalités de la route. Avant de pouvoir prendre part au programme, le candidat doit d’abord s’inscrire dans une auto école nouvelle génération. L’inscription est associée à quelques impératifs auxquels l’apprenant se doit de répondre. Ce dernier doit impérativement avoir :

A découvrir également : Qui est le titulaire de la carte grise ?

  • 15 ans minimum ;
  • Obtenu le consentement d’un parent ou d’un tuteur légal ;
  • Passé et réussi préalablement l’examen du Code de la route.

Sachez qu’il n’existe aucune limite d’âge pour participer au programme. Ce dernier est également ouvert aux candidats souffrant de handicap à condition bien sûr de disposer d’un véhicule aménagé. Il existe néanmoins d’autres prérequis qui incombent le ou les accompagnateurs. L’impératif d’être titulaire depuis au moins 5 ans d’un permis de conduire B est la première obligation. Le permis ne doit entre-temps avoir connu aucune interruption.

Autrement dit, il ne doit avoir été ni annulé ni invalidé pendant la période des 5 ans. Le propriétaire du véhicule à utiliser pour l’apprentissage doit avoir obtenu de sa société d’assurance une extension de garantie visant à prévenir tout incident. Par ailleurs, un sticker portant l’indication « conduite accompagnée » doit impérativement être collé à l’arrière du véhicule.

A voir aussi : Quelle est la voiture qui consomme le moins en essence ?

Quelles sont les démarches nécessaires ?

Pratiquer la conduite accompagnée se fait en plusieurs étapes.

Les documents nécessaires pour l’inscription à la conduite accompagnée

Pour pratiquer la conduite accompagnée, il faut préalablement s’inscrire. Cette étape se fait sur la base d’un certain nombre de pièces justificatives qu’il faudra fournir à l’auto-école. De façon générale, le dossier d’inscription devra contenir :

  • La copie d’une pièce d’identité officielle du candidat lui-même ;
  • 4 photos d’identité ou une photo numérique (e-photo) ;
  • La copie recto verso de la pièce d’identité du représentant légal de l’apprenant ;
  • Une copie de l’attestation scolaire de sécurité routière de niveau 2 (ASSR2) ou son attestation de sécurité routière (ASR).

Cette dernière doit porter le nom de l’apprenant. Si le candidat a plus de 16 ans, il faudra fournir une copie de son attestation de recensement. À cela s’ajoute une copie de son certificat de participation à la journée défense et citoyenneté. D’autres pièces peuvent être demandées en fonction des procédures d’inscription propres à chaque auto-école.

La signature du contrat

Après l’inscription auprès de l’auto-école nouvelle génération, celle-ci fera signer à l’apprenant ou à son parent un contrat de formation. Ces derniers devront à ce moment présenter l’accord signé de l’assureur relatif à l’extension de garantie. Ce document est tenu de préciser le ou les personnes autorisées par la compagnie d’assurances à jouer le rôle d’accompagnateur.

Une fois le contrat signé, l’établissement de formation fera un dépôt de formulaire pour une demande de permis de conduire à la préfecture. Il remettra à l’apprenant un livret d’apprentissage. Cet établissement procédera au nom du candidat à la création d’une fiche de suivi de formation. Celle-ci devra être conservée par l’auto-école dans ses archives.

Le déroulement de la formation à la conduite accompagnée

Avant d’entamer la conduite accompagnée à proprement dite, le candidat devra passer par une phase initiale d’apprentissage.

La formation initiale

La formation initiale débute après que l’apprenti ait réussi l’examen du Code de la route. Toutefois, ce passage lui sera épargné s’il est déjà titulaire d’une catégorie de permis qui date de moins de 5 ans (pas plus). Suite à cette étape, il faudra qu’il valide un minimum de 20 heures de conduite sur la voie publique. L’apprentissage sera validé par une attestation de fin de formation initiale. Une copie du document devra être transmise à la compagnie d’assurance.

L’accompagnement anticipé de la conduite

L’élève escorté par son ou ses accompagnateurs sera convié à un entretien d’un minimum de deux heures à l’auto-école. Cette rencontre vise à expliquer aux principaux intéressés les critères à respecter durant l’apprentissage. Tout d’abord, une durée d’un an minimum doit être observée pour la période de conduite assistée. Ensuite, l’apprenti conducteur devra avoir parcouru un minimum de 3 000 km au terme de l’apprentissage. Enfin, le livret établi au nom de ce dernier devra toujours les accompagner pendant les cours.

Il faudra également que l’élève participe à deux rendez-vous pédagogiques de trois heures chacun dans son auto-école. Au terme de la formation, le candidat pourra se présenter pour son examen pratique du permis de conduire. Il devra cependant attendre d’avoir 17 ans révolus, si ce n’est pas déjà le cas.

Catégorie de l'article :
Auto
banner
Show Buttons
Hide Buttons