background img

Rennes : la fusion des universités n’aura pas lieu

banner

Le projet de fusion des deux prestigieuses universités, Rennes 1 et Rennes 2, sera finalement annulé. Des mésententes ont été remarquées dans le processus fusionnel, qui a donné naissance à une crise au sein du conseil d’administration.

Des désaccords mutuels

Les candidats dans la course à la présidence de l’université Rennes 2 ont montré leur désaccord de la fusion entre ces deux temples du savoir. Malgré les discussions entamées depuis quelques mois pour tenter de trouver une solution à ces divergences, l’échec a été noté dans les négociations. D’ailleurs la première vice-présidente de Rennes 2 a préféré mettre fin à ses fonctions pour montrer son désaccord pour la vote des statuts de la future fusion. L’abandon du processus de fusion est inévitable, avec la démission de la majorité du conseil d’administration en Janvier 2015. Finalement les responsables des deux universités ont décidé de mettre fin à cette union, qui a fait l’objet de beaucoup de critiques et de tensions.

Les raisons de l’échec de la fusion

Selon le candidat du Snesup et le Snasub, Olivier David, le cadre légal en cours ne permet une telle fusion et les sciences humaines et sociales ne peuvent évoluer dans cette unité. L’intégration de Rennes 2, comme l’une des facultés de l’université de Rennes, est une menace pour la qualité de l’enseignement et les postes des professeurs. Le manque de moyens avec la sous-dotation est une autre difficulté à cette fusion. D’autres souteneurs de ce projet comme Catherine Loneux ont fini par se confronter à la dure réalité, propice à une antifusion. Ce professeur en sciences de l’information et de la communication explique ce recul par le manque d’équilibre pour la gestion de cette future université. Mais des collaborations entre les universités et établissements bretons ne sont pas à exclure à travers des conventions et des coaccréditations.

Article Tags:
·
Catégorie de l'article :
Actu
banner
Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

Merci!