background img

L’histoire de la photographie avec les photographes de guerre à Rennes et ailleurs

photo guerre rennes
banner

L’histoire de la photographie est intimement liée à celle de la guerre, notamment pour des besoins de propagande au début du siècle dernier. Comment la photographie de guerre a-t-elle évolué dans le temps ?

Du reportage de propagande au grand reportage journalistique

La photographie a joué un rôle important dans la propagande. Notamment afin de galvaniser les troupes, de porter le sentiment nationalisme à son plus haut niveau, mais aussi dans l’optique de déstabiliser moralement l’ennemi. Nombreux ont été les rennais à être témoins de cela pendant les deux guerres mondiales comme en témoigne cette photo en noir et blanc. Mais la photographie de guerre est née bien avant cet épisode breton…

photo guerre rennes

La guerre américano-mexicaine qui débuta en 1846 donna l’occasion aux photographes de l’époque de se rendre sur le champ de bataille afin d’effectuer leur travail. Mais c’est le chirurgien John McCosh, deux ans plus tard qui est reconnu comme étant le premier vrai photographe de guerre. En couvrant notamment la Seconde Guerre anglo-sikhe.

Très rapidement, la photographie est devenue une arme de propagande massive. Elle prie un tout autre tournant au cours de la Première puis de la Seconde Guerre mondiale. Les belligérants commandaient des milliers de clichés afin de vanter les prouesses de leurs armées. Ce n’est qu’à partir  de la période de la guerre froide que le journalisme s’intéressa réellement à la photographie de guerre.

Les guerres du Vietnam, d’Indochine, du Golfe, Génocide rwandais ou encore d’Afghanistan, d’Irak, etc., ont été toutes couvertes par des photographes professionnels. Ces derniers envoyaient leurs photographies aux rédactions du monde entier afin qu’elles fassent la une. C’est grâce à des reportages photo que le monde à découvert les exactions faites au Kosovo ou encore en République Démocratique du Congo. Ainsi, la photographie de guerre a quitté le registre d’outil de propagande, pour devenir une source d’information. L’image qui restera certainement gravée dans la mémoire collective de l’humanité est sans conteste celle de la petite fille Kim Phuc brûlée au napalm le 8 juin 1972…

Catégorie de l'article :
Entreprise
banner
Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

Merci!